Trente ans et maman : ce qui change

On dit souvent que passer la trentaine est un tournant (surtout dans la vie d’une femme) : « Ça y est tu as des cheveux blancs ? – Oh ne serait-ce pas des rides que je vois là ? » Grrrrr ! Mais avoir un enfant est aussi une étape importante et un grand bouleversement… Alors quand tu vis ces deux événements LA MÊME ANNÉE, on appelle ça comment ? Un chamboulement ! Et il est tout aussi psychologique que physique !

***

Oui, depuis que je suis devenue maman, j’ai des cernes, oui j’ai le ventre plus mou, oui j’ai des vergetures, oui j’ai la poitrine moins ferme… Et comment je le vis ? Vous voulez vraiment que je réponde à ça ?! Ah oui, j’oubliais : je vis le plus grand des bonheurs, celui d’être mère. Euh… OK mais quand même !!! Est-ce une raison pour que je me délaisse, que je ne prenne plus soin de moi ? (surtout qu’il y a du boulot !) Non évidemment ! Mais alors, comment faire ???

Tout d’abord, revenons au commencement : LA GROSSESSE. Chacune la vit différemment, surtout lorsqu’on voit son corps changer sans pouvoir y faire grand chose. Ah les aléas de la grossesse : le masque de grossesse (comme on l’appelle si bien), la rétention d’eau qui fait que l’on gonfle de partout (j’y reviendrai :)), les vergetures (ces petits tatouages indélébiles de jeune maman)… Bon, heureusement, on n’a pas toutes tous les symptômes, hein ?! Enfin, presque pas !

Pour ma part, j’ai eu la chance de ne pas avoir le masque de grossesse… Mais à la place, j’ai tout de même eu de petites marques rouges/violacées sur le visage, surtout autour des yeux, dues aux vomissements et à de petits vaisseaux qui éclatent sous la peau apparemment, laissant apparaître ces vilaines tâches de sang (qui auraient bien pu vous faire penser à un maquillage d’Halloween raté). Donc je ne sais pas ce qui est le mieux finalement ! Ok, les nausées n’ont pas non plus durées toute la grossesse et les marques ont disparu… Juste le temps de dire « OUF plus de nausées » que la rétention d’eau, et les gonflements qui vont avec, sont arrivés !!! Plus moyen de mettre mes bagues, ni ma montre, ni même mes chaussures. Obligée (pour l’anecdote) de porter des baskets montantes appartenant à ma maman (qui chausse du 41 alors que je fais normalement du 39 !) pendant tout le reste de ma grossesse (YOUPI !). Bon ça va encore, les baskets étaient stylées (encore heureux !), mais devoir porter une seule paire de chaussures durant plusieurs mois, sans pouvoir varier… Je vous laisse imaginer le supplice pour nous les filles ! Le fameux baby-blues, en ce qui me concerne, j’ai l’impression de l’avoir eu avant d’accoucher plutôt qu’après, à cause de tous ces symptômes de grossesse qui m’ont gâché le plaisir et la joie d’être enceinte ! Et mes trente ans, comment je les ai passés ? Je vous le donne dans le mille : À VOMIR (non pas parce que c’était trop arrosé mais bel et bien parce que j’étais ENCEINTE… Youhou) !

Donc, pour compenser tous ces désagréments (puisqu’il faut bien se faire plaisir et se chouchouter pour se remonter le moral), j’ai mis un point d’honneur à continuer à me faire jolie en me maquillant (quelle chance on a les filles ;)), en m’achetant quelques fringues sympas (qui serviraient pour la grossesse et même après tant qu’à faire), en allant chez la coiffeuse… Ah oui, il faut que je vous dise quand même : je ne sais pas si ça marche pour tout le monde, mais soit-disant que lorsqu’on est enceinte, on a de beaux cheveux et de beaux ongles ! Bon, de beaux ongles, je ne sais pas, je sais juste qu’ils poussent deux fois plus vite (comme les poils d’ailleurs !), donc il faut s’en occuper plus souvent (la galère). En revanche, en ce qui concerne les cheveux, OUAHOU, brillants, doux, moins de cheveux sur la brosse et plus sur la tête, moins besoin de les laver (1 fois par semaine au lieu des 2 ou 3 fois habituelles), donc moins gras mais pas non plus secs pour autant… ALLELUIA, enfin une bonne chose ! Mais pas pour longtemps évidemment, vous vous en doutez… Donc profitez-en !!!

Car, APRÈS L’ACCOUCHEMENT, il faut bien que tous les cheveux que nous n’avons plus perdus durant la grossesse finissent par tomber (la nature reprend ses droits)… Donc là, clairement : CATASTROPHE ! En plus de ne plus pouvoir les laver (et se laver aussi par la même occasion) quand on le voudrait (par peur que bébé ne se réveille pile poil à ce moment-là), on passe notre temps à ramasser des cheveux dans tous les recoins de la maison (parce qu’on a entendu parler du syndrome du tourniquet ou « cheveu étrangleur » et qu’on flippe à mort pour les doigts et les orteils de notre bébé) !!!

Bien évidemment, LA TRENTAINE amène également son lot de petits tracas (ou pas… encore une fois, ça dépend des personnes) : cheveux blancs, ridules (ou ok « rides » si vous y tenez vraiment), peau moins lisse et moins éclatante, cernes plus marquées, cellulite plus tenace… Et là, FLASH-BACK : on se revoit dans la cour du lycée (donc approximativement à 18 ans), entourée de ses copines, à papoter (potin par-ci potin par-là… ça ça n’a pas changé) et dire « Non mais la meuf elle a trente ans quoi… Ahhhh la vieilllllleeeee » !!! Ben nous y voilà, maintenant c’est à notre tour d’avoir trente ans (et toutes nos dents… ok, je sors) ! Finalement, ce n’est pas le début de la vieillesse, NON NON NON, mais bel et bien le début d’une nouvelle ère, une nouvelle vie (si je vous le dis !), peut-être avec des rides et un peu plus de bide (bah oui parce qu’en plus, à partir de 30 ans, paraît qu’on a plus de mal à perdre ses kilos en trop qu’à 20 ans, manquait plus que ça !), mais aussi avec plus de maturité, plus de confiance en soi (normalement) et plus de « j’men fiche t’façon de c’que les autres pensent nahhh ! » (bon ok, on repassera pour la maturité)

***

En fait, je pense qu’à partir d’un certain âge (30 ans pour moi et quand je suis devenue maman), on n’a plus forcément envie de plaire aux autres en premier lieu, mais d’abord à soi-même, à son homme… et bizarrement aussi à notre enfant. On veut qu’il soit fier de nous et qu’il nous trouve belle. Qui ne rêve pas d’entendre « Maman, tu es la plus jolie de toutes les mamans » 🙂 ?! Du coup, je fais attention à être au top sur les photos avec ma Babylou pour que plus tard, elle ait de beaux souvenirs avec sa Mamma et qu’elle se dise « Ouah j’ai de la chance, ma maman est canon ! » (oui, je sais, je m’envoie des fleurs là… peut-être qu’elle s’en fichera complètement, mais j’aime à imaginer, alors laissez-moi kiffer ;)) ET ÇA ME DONNE UNE BONNE RAISON DE TOUJOURS FAIRE ATTENTION À MOI !!!

« On est si près de la vérité lorsque l’on dit que notre maman est la plus belle du monde. »

« Une maman est semblable à une rose qui ne se fane jamais. » (Jean Gastaldi)

Et vous, comment avez-vous vécu votre grossesse et l’après-grossesse ?

Hâte de lire vos commentaires !

∞∼♥ Mamma ReBelle ♥∼∞

1 Comment

  • Picou 12 mai 2017 at 13 h 35 min

    hi hi oui tu as bien raison, il faut quelque part faire le deuil de notre corps d’avant, et accepter que celui qui reste garde aussi les traces d’une très belle histoire. Ce qui n’empêche pas de s’accepter, même si on ne s’adore pas toujours, d’être droit dans nos bottes, et…de prendre quand même soin de soin, pas besoin d’être une bombe pour être belle!

    Reply

Leave a Comment